Comment une entreprise peut-elle tirer profit des réseaux sociaux ?

Manon - Assistante marketing | Appsolute
Manon
01 juillet 2020
William Hook
Partager
TAGS
Réseau social Marketing Divertissement & Média
Aujourd’hui, les réseaux sociaux doivent faire partie intégrante de la stratégie de communication d’une entreprise. Avec la hausse de l’utilisation du smartphone et sa généralisation pour consulter ces réseaux, le format de communication doit s’adapter afin d’être pleinement en adéquation avec les besoins et attentes des utilisateurs. Observons le fonctionnement de LinkedIn, d’Instagram, de Snapchat et de Tik Tok.

LinkedIn : que nous cache le plus populaire des réseaux professionnels ?

 

En 2019, LinkedIn comptait 610 millions de membres dans le monde dont 40% d’actifs au quotidien avec une moyenne de 130 000 articles créés chaque mois.


Quelle audience ? 


  • Professionnelle 
  • Moyenne d’âge de 44 ans 

Sous quel format faire de la publicité ? 


Seuls les comptes professionnels sont autorisés à faire de la publicité sur LinkedIn. Si c’est votre cas, 3 formats principaux sont disponible : 


  • Sponsored Content : posts qui s’affichent directement dans le fil d’actualité des internautes et qui permettent de toucher le plus de personnes. 
  • Sponsored Inmail : envoi de message(s) personnalisé(s) à un utilisateur actif sur la plateforme dans la boîte de réception de l’outil de messagerie de LinkedIn. 
  • Display Ads : elles apparaissent dans la colonne de droite de l’interface de LinkedIn et s’affichent uniquement sur les pages à fort trafic. 

Quatre autres options sont possibles bien que moins utilisées : 


  • Direct Sponsored Content : elles ont la même forme qu’un Sponsored Content classique mais n’apparaissent pas dans le fil d’actualité de la marque. 
  • Dynamics Ads : elles sont surtout utilisées pour susciter du trafic sur la page et ont recours aux informations personnelles des utilisateurs afin de créer un message personnalisé. 
  • Text Ads : elles apparaissent dans la colonne de droite de l’interface sous le format d’un visuel accompagné d’un message limité à 100 caractères. 
  • Stories : disponible depuis fin juin 2020, elles sont visibles uniquement par les membres du réseau de votre page personnelle ou professionnelle.

Stories_linkedin_appsolute


Image issue du Blog du Modérateur ! 


A quel coût ?  


Les coûts alloués à la publicité sur LinkedIn sont complètement libres pour l’entreprise.  L’attribution du prix d’une campagne n’est pas fixe mais est établie aux enchères entre les annonceurs souhaitant toucher la même audience cible. 


Les prix pour une campagne seront déterminés par l’audience cible, le montant maximum fixé lors des enchères, l’objectif de la campagne et le score de pertinence. Ce score est établi en fonction de différents facteurs et permet de juger les campagnes les plus pertinentes et les plus attrayantes.  


Il est possible d’établir un budget quotidien à ne pas dépasser, un budget maximal ou un mix entre ces deux options.  Pour en savoir plus sur les différentes options, cliquez-ici!  


LinkedIn reste globalement plus cher que ces concurrents sur le CPC, plus de 5$ en moyenne, mais cela ne veut pas dire que la publicité sur LinkedIn est moins rentable ! 


Quelles sont les forces ?  


  • Sélection de l’audience avec possibilité d’activer une extension de l’audience. 
  • Informations pertinentes sur l’audience en lien avec le parcours professionnel de la personne.  
  • Permet de se tenir informé de ce qu’il se passe dans un secteur donné en s’adressant directement à d’autres professionnels.  
  • Possibilité de fixer une limite budgétaire à ne pas dépasser pour sa campagne.  

Quelles sont les faiblesses ?  


  • Audience professionnelle peu diversifiée. 
  • Communauté qui ne se connecte pas quotidiennement. 
 

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?  


Il faudra veiller à adopter le bon ton et à communiquer sur les bons évènements afin de ne pas faire un “bad buzz” et décrédibiliser l’image de l’entreprise.  


Instagram, tour d'horizon des possibilités



En 2019, Instagram comptait plus de 1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels et plus de  500 millions d’utilisateurs quotidien. On estime que, chaque jour, 100 millions de photos et vidéos sont publiées avec 4,2 milliards de likes distribués.


Quelle audience ?  

  • 52% d’hommes et 48% de femmes  
  • 71% des utilisateurs ont moins de 35 ans.   

Quel type de contenu ?  


Le but des contenus d’Instagram est de susciter l’intérêt en produisant un contenu qualitatif.  De part son identité axée sur la photographie et la vidéo, Instagram est le réseau idéal pour faire du storytelling.  

Instagram étant majoritairement utilisé sur smartphone, il faut veiller à ce que le contenu produit soit adapté à ce format. Par exemple pour les stories, le format à adopter est de 9x16.   


Sous quel format faire de la publicité ?  


6 alternatives principales existent pour permettre aux entreprises de faire de la publicité sur Instagram :  


  • Créer du contenu photos ou vidéos qui apparaîtra dans le fil d’actualité : sous différents formats : photos, carrousel, vidéo (maximum 120 secondes), igtv, etc. 
  • Créer des stories : idéal pour le storytelling ou pour évoquer la vie interne et les coulisses. 
  • Faire appel aux influenceurs : avoir recours à une personnalité connue de votre audience pour faire parler du produit ou du service à promouvoir. Notez qu’une grande communauté donnera plus de visibilité mais qu’une plus petite communauté sera aussi plus engagée.  
  • Avoir recours au(x) égérie(s) : il s’agit du même principe que pour les influenceurs mais en créant une relation s’inscrivant sur le long terme. 
  • Hashtags : ils permettent de générer plus d’interactions avec la communauté, de faire des clients de la marque ses ambassadeurs et de gagner en visibilité.  
  • Reels : lancés fin juin 2020, ce sont de courtes vidéos de 15 secondes intégrant du contenu audio, des effets en réalité augmentée et de nouveaux outils créatifs. Ces vidéos sont visibles comme n’importe quelle autre contenu, dans le fil d’actualité, en story ou sur la page de la marque.

    
Reels-instagram-appsolute

Image issue de Siècle Digital ! 


A quel coût  ?  


Le coût final varie en fonction du temps de campagne et du type de coût choisi : cost per click, coût de la publication à chaque clic ou cost per mille, coût pour 1000.  Le coût par clic varie en fonction du pays, du groupe d’âge ciblé, de l’emplacement de l’annonce et de la périodicité de l’année et du jour de la semaine.   


Ainsi, en 2017 le groupe des 25-34 ans est le groupe d’âge pour lequel le CPC sera le plus élevé avec un coût d’environ 1,25 $.   


data_instagram_appsolute

Image issue de l'étude d'Adspresso ! 


En 2017, le CPC est plus élevé sur la période de Noël (correspondant au dernier trimestre de l’année) et sur la période estivale (mai à juillet). Les coûts sont aussi plus importants le lundi et le mercredi qu’au cours du week-end.


data-insta-appsolute

 

data-instagram-appsolute


Ces deux images viennent également de l'étude d'Adspresso ! 

 

L’entreprise définit la durée de la campagne ainsi que le budget qui lui est alloué, ce qui permet à Instagram d’établir le nombre de personnes pour qui la publication sera visible.   

Quelles sont les forces ?  


  • Partage les mêmes outils et base de données que Facebook, permettant de faire un ciblage plus performant.  
  • Large possibilité de création. 
  • Possibilité de fixer une limite budgétaire à ne pas dépasser pour sa campagne.  

Quelles sont les faiblesses ?  


  • Obligation de posséder un compte Facebook. 
  • Les publicités ne sont visibles que sur l’application mobile.    

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?  


Il faut bannir les longs textes et éviter d’être trop envahissant dans le fil d’actualité des utilisateurs.  

Il faudra aussi veiller à ne pas transformer les photos ou vidéos en simple pitch commercial : le contenu posté sur Instagram ne doit pas ressembler à une publicité traditionnelle.  


Snapchat : un allié stratégique dans votre stratégie de communication


Au premier trimestre 2020, Snapchat comptait 229 millions d'utilisateurs actifs au quotidien dans le monde, en hausse de 20% par rapport aux résultats du premier trimestre de 2019. On estime que plus de 3,5 milliards de snaps, photos ou vidéos, sont envoyés par jour.    


Quelle audience ?  


  • 61% de femmes et 39% d’hommes.  
  • 71% des utilisateurs ont moins de 25 ans.   

Quel type de contenu ?  


C’est le réseau idéal pour communiquer sur la vie interne d’une entreprise ou sur les coulisses d’un projet.   


Sous quel format faire de la publicité ?  


La publicité sur Snapchat peut se faire principalement  via les stories ou via l’onglet “Discover”. On retrouve les solutions suivantes :  


  • Snap Ads : vidéos de 10 secondes permettant d’intégrer un contenu supplémentaire via un swipe up.  
  • Story Ads : elles se retrouvent dans la partie Discover et permettent de présenter la marque ou le produit via des stories de 3 à 20 snaps avec possibilité d'inclure des liens en swipe up.   
  • Collection Ads : permet de swiper sur un catalogue et de réaliser des achats Filtres sponsorisés : visibles parmi les autres filtres distribués par Snapchat  
  • Géofiltres sponsorisés : filtres qui se posent directement  sur la vidéo ou la photo et non sur le visage de la personne. Ils sont liés à une zone géographique précise et disponibles sur une période plus ou moins longue.  
  • Snap code : en photographiant le qr-code présent sur une surface quelconque, l'utilisateur débloque un contenu exclusif de la marque   

A quel coût ?  


Le tarif est basé principalement sur le coût pour mille. Du fait de son environnement peu concurrentiel, Snapchat offre des tarifs relativement intéressants pour une entreprise et inférieurs à bons nombres de ses concurrents.  L’option la plus coûteuse, car la plus appréciée par les utilisateurs, est le filtre sponsorisé. Selon le journal américain Adweek, le coût  peut s’élever de 400 000 à 600 000 $.  Les vidéos sont beaucoup moins coûteuse leur prix fluctuant en moyenne entre 40 et 60$.  Concernant les géofiltres, il faut compter au minimum 5 $, le prix variant en fonction de la zone géographique et de la durée de diffusion.   


Quelles sont les forces ?  


  • Interactivité optimale avec la communauté.  
  • Peu de concurrence laissant donc une grande part à la créativité.   


Quelles sont les faiblesses ?  


  • Audience très jeune qui peut exclure les marques dont la cible à plus de 34 ans. 
  • Outils d’analyses qui sont beaucoup moins performants.  


Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?  


Le contenu posté sur Snapchat obéit à certains codes et critères qui ne sont pas trouvables ailleurs. Le contenu doit être beaucoup plus authentique que sur Instagram tout en utilisant un ton humoristique que l’on ne retrouverait pas sur LinkedIn.


TikTok, vous ne pourrez plus vous en passer 


Tik Tok est une application de partage de vidéos et de réseautage social et compte 800 millions d’utilisateurs actifs par mois dans le monde dont 4 millions en France.    


Quelle audience ?  


  • 57 % de femmes et 43 % d’hommes.  
  • 41% de la communauté a entre 16 et 24 ans.  

Que type de contenu ?  


Tik Tok se caractérise par son aspect authentique. Les posts sont sous la forme de courts clips vidéos de 60 secondes maximum avec un fond musical.  L’aspect musical de Tik Tok n’est pas à négliger et doit être pris en compte dans la stratégie de communication, puisque c’est ce qui fait la caractéristique de ce réseau.   


Sous quel format faire de la publicité ?  


Tik Tok étant un réseau encore très jeune, les possibilités de faire de la publicité sont beaucoup plus restreintes que sur d’autres réseaux sociaux.   


Il est possible de mettre en place les solutions suivantes :  


  • Campaign Heater : visible dans le fil d’actualité et permet de rediriger l'utilisateur vers une landing page  
  • Fanbase booster : visible dans le fil d'actualité. L’objectif  est de  générer du trafic sur la page Tik Tok de la marque.  
  • Splash page : apparaît à l'ouverture de l'application sous la forme d’une photo ou d’une courte vidéo. Visible pendant 3 à 5 secondes. 
  • Hashtag challenge : prend la forme d’une promotion d'un hashtag poussant les internautes à l'utiliser et ainsi, augmenter la visibilité de la marque. 

Pour les contenus nécessitant l’écriture d’un texte, il ne peuvent pas excéder 80 caractères.   


Restez attentif, Tik Tok étant une plateforme relativement récente sur le marché français, des nouveautés sont régulièrement mises en place.   


A quel coût ?  


Tik Tok est pour l’instant peu ouvert aux publicités. Les prix pour mener une campagne publicitaire sur la plateforme sont donc très élevés.  Pour avoir l’autorisation de mener des campagnes publicitaires sur ce réseau, il faudra débourser 500$ de “ticket d’entrée”. 

A ce prix s'ajoute le coût de la campagne qui doit être au minimum de 50$.


tiktok-campaign-appsolute

Image issue de News Chastin ! 

Le budget quotidien lors d’une campagne doit être supérieur à 20$.  

Les prix varient ensuite en fonction du pays et en fonction du type de coût choisi : cost per mille (environ 8$ en France) ou cost per time ( à partir de 8 000$ en France).  

On estime qu’en France, le coût minimum d’une campagne s’élève à 3 000$.  Pour plus de détails, cliquez-ici.    


Quelles sont les forces ?  


  • En contact avec la nouvelle génération avec une forte interaction avec la communauté.  
  • Possibilité de faire de ses consommateurs des ambassadeurs de marque 
  • Forte viralité potentielle   

Quelles sont les faiblesses ?  


  • Audience très jeune qui peut exclure les marques dont la cible a plus de 34 ans.  
  • Coûteux de faire de la pub alors mêms que les options de ciblage sont moins performante que sur d’autres réseaux.  
  • Moins de liberté de créativité dans le format. 
  • Le contenu n’appartiennent pas à celui qui la posté.  

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?  


Tik Tok est un réseau où les vidéos qui fonctionnent le mieux sont celles basées sur l’authenticité et l’humour : pour que la présence sur Tik Tok d’une marque soit efficace, il ne faut pas que cette marque se prenne trop au sérieux et accepte d’avoir recours à l’auto-dérision.


Ce qu'il faut retenir en un coup d'oeil ! 


Chaque réseau a ses propres spécificités ce qui implique qu’il n’est pas possible d’adopter le même ton ni le même format sur chacun. 

Parce qu’ils ont tous leurs spécificités, l’idéal est de les utiliser en compléments les uns des autres.  


Afin de bien comprendre ce qui fonctionne pour votre marque, n’hésitez pas à tester différentes options et à les analyser pour ne garder que ce qui profite le mieux à votre image.


LinkedIn 


  • Audience : professionnelle 
  • Avantages : Sélection de l’audience / Informations professionnelles  
  • Inconvénients Réseau uniquement professionnel /Audience peu régulière 

Instagram 


  • Audience : 25-34 ans
  • Avantages : Ciblage très performant / Large possibilité de création 
  • Inconvénients : Visible uniquement sur mobile / Nécessite d’avoir un compte Facebook


Snapchat 


  • Audience : 15-24 ans
  • Avantages : Plus d’interactions avec la communauté / Peu de concurrence  
  • Inconvénients : Audience très jeune / Outils d’analyses peu développés 


Tik Tok  


  • Audience : 15-24 ans
  • Avantages : Plus d'interactions avec la communauté / Forte viralité potentielle 
  • Inconvénients Audience très jeune / Option coûteuse 

Retrouvez-nous sur nos réseaux pour avoir des exemples d'utilisations !

Manon - Assistante marketing | Appsolute
Manon
01 juillet 2020

Articles liés